Rentrée 2011 : défendons nos écoles !

Publié le par frontdegauche94120

2011 09 ecoles fontenayAvec 16 000 postes supprimés pour cette rentrée, le Gouvernement s’obstine dans son entreprise de destruction de l’école publique.

Depuis 2007, en effet, 66 400 postes ont été supprimés dans l’Education nationale alors que les élèves à accueillir sont plus nombreux (la France est le pays d’Europe où naissent le plus d’enfants).

A Fontenay-sous-Bois, ce sont 4 classes qui sont fermées par rapport à l’année dernière. Et à ces quatre fermetures, il faut ajouter la suppression d’un poste d’enseignant spécialisé dans l’accompagnement des élèves en difficulté à l’école Paul Langevin, au coeur du Grand Ensemble.

Le Gouvernement construit une école à deux vitesses et ne cherche pas à s’en cacher. Il enlève les moyens à l’Education nationale, là où on aurait le plus besoin d’une école qui corrige les effets des inégalités sociales, une école de la réussite et de l’épanouissement pour tou-te-s.

Concrètement, dans notre ville, l’accueil des enfants de moins de trois ans en maternelle est remis en cause car ils ne sont plus comptabilisés dans les effectifs. Les réseaux d’aide spécialisée aux enfants en difficulté (RASED) sont démantelés. Dans les collèges, les personnels en contrat précaire, qui assurent une présence adulte dans les établissements, ne sont pas renouvelés : c’est une double honte, pour la situation de ces personnels et pour l'égalité des chances à l'école qu'il s'agit de restaurer !

A Fontenay, depuis l’annonce de ces mesures, les enseignants, les parents d’élèves et les élu-e-s de gauche se sont mobilisés. A l’heure de la rentrée, nous devons démultiplier la mobilisation pour obtenir la réouverture des classes supprimées.

Parent, élèves, enseignants, faisons-nous entendre tous ensemble pour défendre nos écoles !

 

 

Il y a urgence à changer de politique. En 2012, se dessinent des échéances électorales très importantes : les élections présidentielles et législatives. Le Front de gauche propose, pour ces élections, un Programme populaire et partagé.

En matière d’éducation, le Front de Gauche fait les propositions suivantes pour qu’aucun élève ne sorte du système scolaire sans qualification !

· Mise en oeuvre d’un plan de recrutement dans l’Éducation nationale sous statut de la Fonction publique d’État

rétablissant, notamment, tous les postes supprimés.

· Allongement du temps scolaire : droit à la scolarité dès 2 ans, scolarité obligatoire de 3 à 18 ans.

· Soutien scolaire assuré par le service public de l’Education nationale.

· Limiter à 25 le nombre d’élèves par classe.

· Lancement d’un plan de lutte contre les inégalités sociales à l’école.

· Nouvelle sectorisation scolaire avec plus de moyens pour les établissements qui en ont le plus besoin.

· Rétablissement des moyens des réseaux d’aide spécialisée pour les élèves en difficulté (RASED).

En 2012, changeons vraiment !

Publié dans Droit à l'éducation

Commenter cet article